Colère technicien supérieur en anesthésie tunisie
Ça Buzz

Un printemps à haute tension pour les techniciens anesthésistes en Tunisie?

Les techniciens supérieurs en anesthésie réanimation en Tunisie semblent être dans un vrai calvaire. Des jeunes dipôlmés en anesthésie en chômage, hôpital public en pénurie de personnel, un nombre de candidats aux universités privées bien évidemment à revoir, processus de recrutement dans la fonction publique interrompue depuis des années.. et la liste reste non exhaustive!

« Apparment il faut entamer une course herculéenne contre le temps pour tout remettre en ordre », nous a confié un technicien anesthésiste tunisien exerçant dans une clinique privée. « le ministre de la santé publique fait la sourde oreille à nos revendications. Mais ceci peut être parce qu’on n’a pas une structure bien déterminée qui nous représente. » a t-il ajouté

« Même les médecins anesthésistes le savent bien! On fait tout le travail! on n’est pas des gratte-papiers! On va au délà de nos responsabilités! Mais aucune reconnaissance légétime de la part de la ministère. Je me permets néanmoins de mettre en cause l’attitude passive des techniciens anesthésistes. Je sens qu’il n’existe pas une volonté réèlle d’amélioration ou de changement au sein du secteur » a t-il protesté. « On doit crier nos droits à la reconnaissance et défendre notre autonomie d’exercice.. On doit être unis et déterminés pour montrer que cette volonté révolutionnaire et revendicative est inébranlable.. car l’union fait la force. » a t-il argué.

Premier problème évoqué: le recrutement dans la fonction publique

Des milliers de techniciens anesthésistes attendent impatiemment leurs tours dans la fonction publique. « Ceci est expliqué par le fait que la grande majorité d’entre nous endure des conditions lamentables dans les cliniques privées: salaire trop bas voire même imposés sans négociation parfois, exploitation.. Je ne veux pas généraliser car les exceptions, ça existe. Mais c’est la réalité. » a t-il déclaré . « Sans parler de la corruption dont souffre notre système en Tunisie. Des cas de recrutement non légitimes ont été notés ces derniers jours dans quelques directions régionales de la santé en Tunisie.  Apparemment la ministère veut déterrer la hache de la guerre avec nous ». a t-il conclut.

Le nombre recrudescent des étudiants en anesthésie admis dans les universités privées

Les universités privées ça existe dans le monde entier. Mais quand on perd contrôle on doit bien s’attendre au pire, à une vraie galère: un nombre important de chômeurs, des salaires minables dans le secteur privé.. Une loi règlementaire doit être élaborée pour éradiquer cette marée montante de chômeurs dans le secteur, à vrai dire, marginalisé.

Où est le syndicat dans tout ça?

Les techniciens anesthésistes en Tunisie n’ont pas un syndicat propore à eux. Ils font partie d’un seul syndicat qui renferme toutes les spécialités paramédicales ainsi que les ouvriers. C’est ce qu’on a appris d’après notre source! Oui!

« Je finis par dire qu’on doit déferler la rue. On doit défendre notre statut pour sortir de l’ombre, sortir des coulisses et dévoiler notre soif à la reconnaissance légitime. Notre mobilisation doit faire mouche pour qu’elle soit tenue en compte et les échos de nos voix devront faire entendre l’autre bout du monde. » a recommandé le technicien anesthésiste pour finir.

« Ceux qui réussissent cherchent les moyens, les autres cherchent des excuses »!

Droit au but les techniciens anesthésistes!

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments