Ça Buzz Réanimation

Un nouveau Test de 3 minutes pour poser le diagnostic d’une septicémie

La septicémie est une complication très sérieuse qui met en péril le pronostic vital. Son diagnostic repose sur la recherche de plusieurs symptômes évocateurs qui peuvent toucher plusieurs paramètres vitaux: la température, la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire, la tension artérielle, ainsi que la réalisation de tests sanguins. On peut attendre jusqu’à 72 heures pour confirmer  la présence d’une septicémie.

Récemment, un groupe de chercheurs britanniques de l’université de Strathclyde ont mis en place un nouveau test rapide, capable de confirmer ou infirmer la présence d’un état de choc septique.

Une partie du dispositif biocapteur qui permet de faire le diagnostic d’une septicémie au bout de trois minutes

Une prouesse qui présente un pas de génat en médecine d’urgence et qui, selon les chercheurs, peut sauver des milliers de vies chaque année.

En effet, il s’agit d’un dispositif doté de mictroélectrodes, capable d’analyser le sang du patient. Le résultat peut être obtenu au bout de deux ou trois minutes.

Devant une septicémie, chaque minute compte. Le diagnostic précoce est très important car plus on accélère l’antibiothérapie ciblée, plus l’éspérance de rétablissement augmente.

Dès que le diagnostic d’un état de choc septique est posé, le médecin prescrit des antibiotiques à spectre large, en attendant l’identification du germe responsable. On peut attendre jusqu’à 72 heures pour pouvoir l’identifier.

Par le biai d’un biocapteur, ce dispositif est capable de détecter la présence dans le sang du malade d’un biomarqueur révélateur de la présence d’une éventuelle septicémie qui est l’interleukine-6 (IL-6).

Une partie du dispositif biocapteur qui permet de faire le diagnostic d’une septicémie au bout de trois minutes

« A l’heure actuelle, ce test de 72 heures est un processus très laborieux, mais ce nouveau test que nous envisageons peut se faire au lit du malade. En outre, l’équipe soignante sera capable de surveiller elle-même les niveaux des biomarqueurs de la la septicémie. » Affirment les chercheurs.

Ils espèrent également que le test sera disponible d’ici trois ou cinq ans.

Je vous propose de regarder cette vidéo issue de Magazine de la santé pour mieux comprendre le contexte de la septicémie:

 

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments