Humour

Quand l’anesthésiste reproche l’intubation difficile du patient au chirurgien

Pris par la colère, Arick reproche à Jandle, le chirurgien, la difficulté qu’il a confrontée en essayant d’intuber le patient, qui est déjà dans les vapes.

intubation difficile

« Parlons sérieux Jandle. Pourquoi tu choisis toujours les patients les plus obèses pour les chirurgies électives? » Grogna Arick.  » Tu sais? Tu peux faire un anneau gastrique à tous tes patients pensant moins de 300 Kg, non? « 

« Au fait, je suis entrain d’inventer un nouveau score de Mallampati, en hommage à tes tentatives douteuses de trouver les voies aériennes les plus petites dans l’univers! Je n’arrive pas à trouver cette maudite épiglotte ni d’ailleurs la glotte ordinaire! »

Jandle répliqua avec l’une des plus vieilles supercheries, en demandant à Arick s’il était encore temps de faire une pause. Ce dernier réalisa qu’il était bien l’heure de sa pause. Il quitta ainsi la salle quand D’erick Ovens entra.

Ovens put alors intuber le patient immédiatement sans avoir recours à aucun outil d’intubation difficile, hormis une lame Macintosh 4, un tube endotrachéal de 8 mm, un regard ferme et une main sûre, non tremblante.

Heureusement, Ovens était également disponible à la fin de l’opération pour effectuer l’extubation difficle, car Dr.Arick avait besoin d’une troisième pause.

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments