Drogues

Propofol: Pourquoi son injection fait-elle mal?




Le propofol est un hypnotique couramment utilisé en anesthésie pour ses innombrables vertus: courte durée d’action, réveil calme et rapide, effet amnésique…

propofol

Quelle est l’origine de la douleur ressentie lors de l’injection de ce produit anesthésique?

Formule biochimique du propofol

propofol

Le propofol est une entité phénolique très liposoluble. Il est présenté en solution dans une émulsion lipidique à 10 %. Indépendamment du laboratoire commercialisant, 1 mL de propofol contient 0,1 g de triglyérides. On distingue les triglycérides à chaînes moyennes (MCT) ou à chaînes longues (LCT).

Causes de la sensation nociceptive lors de l’injection

Concentration du propofol libre

Les études scientifiques menées à ce sujet ont prouvé que l’incidence élevée de la douleur est particulièrement associé aux formules traditionnelles de LCT (Marcario 1999)*. Le Diprivan® par exemple contient essentiellement des triglycérides à chaînes longues type huile de soja.

Par ailleurs, il a été prouvé que d’autre formulations contenant plus de triglycérides à chaines moyennes (Propofol Lipuro® 1 %, B.Braun), ne provoquent pas la douleur lors de l’injection.

propofol

En effet, les triglycérides à chaînes moyennes (MCT) se lient d’une façon remarquable aux molécules du propofol plus que les triglycérides à chaînes longues (LCT).



Par conséquent, plus la préparation contient des MCT, plus la concentration du propofol libre (non lié aux triglycérides) est faible, moins la douleur est ressentie.

Calibre des veines

Comme on l’a déjà mentionné, le propofol est un phénol. Et comme la plupart des phénols, il irrite la peau et les muqueuses.

Des études de niveau de preuve suffisant ont corrélé la douleur ressentie lors de l’injection de la drogue au calibre de la veine. Les veines de petits calibres ont été plus associées à une douleur locale (Doenicke 1997)**Au fait, plus la veine est de gros calibre, plus le contact des molécules de propofol avec les cellules endothéliales est minimisé.


Références

Marcario A, Weinger M, Truong P, Lee M. Which clinical anesthesia
outcomes are both common amd important to avoid? The perspective
of a panel of expert anesthesiologists. Anesth Analg 1999; 88: 1085-91.

** Doenicke A, Roizen M, Rau J et al. Pharmacokinetics and pharmacodynamics
of propofol in a new solvent. Anesth Analg 1997; 85: 1399-1403.

Lire aussi

Nouvelle recommandation pour prévenir le « Propofol Infusion Syndrome»

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments