Anesthésie Volet Pratique

Les principales allures de courbes de Capnographie que vous devez retenir

La capnographie est un outil indispensable au bloc opératoire et en réanimation. Les anesthésistes et les IADE sont particulièrement entraînés à relier cette source d’information à des prises de décision urgentes.

Dans l’article précédent, j’ai abordé les notions de base de la capnographie. Maintenant je vais essayer de vous présenter les différentes formes de courbes de capnographie portant des anomalies, que vous pouvez rencontrer.

Rappel sur l’allure normale de la courbe de capnographie:

Apnée, débranchement ou extubation

capnographie débrnchement ou apnée
Effondrement de la courbe d’élimination avec retour brutal au niveau 0

Ré-inhalation du CO2

capnographie réinhalation CO2
Effondrement brutal de la courbe d’élimination avec surélévation de la ligne de base

Baisse du débit cardiaque

baisse du débit cardiaque capnographie
Décroissance progressive de la courbe d’élimination



Arrêt cardiaque

Décroissance brutale de l’élimination allant vers l’absence de courbe

Extraction brutale du CO2

capnographie augmentation de CO2
Augmentation brutale de la courbe d’élimination (exemple: apport de bicarbonates)

Intubation sélective

intubation sélective capnographie
Asymétrie de ventilation entre les deux poumons

Intubation œsophagienne

intubation oesophagienne capnographie
Pas d’élimination de CO2

Bronchospasme

bronchospasme capnographie
Augmentation des résistances expiratoires comme dans le bronchospasme

Bronchopneumopathie

broncho-pneumopathies capnographie
Augmentation de la pente du plateau expiratoire au cours des broncho-pnuemopathies chroniques obstructives BPCO) ). Ceci est expiqué par l’augmentation de l’espace mort alvéolaire.

Désadaptation Patient-Respirateur

reprise ventilation spontanée capnographie
Encoche visible lors du plateau lors d’une reprise de la ventilation spontanée

Asynchronisme ventilatoire des deux poumons

asynchronisme ventilatoire des deux poumons capnographie
Plateau biphasique lors d’un asynchronisme ventilatoire des deux poumons (obstruction incomplète d’une grosse bronche par exemple).

NB: Quelques courbes ont été faites à la main j’espère c’est clair.

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments