Maladies

Le syndrome du cœur brisé: plus qu’une simple métaphore!

Rupture amoureuse, décès d’un être cher, trahison… Des expériences tellement douleureuses que parfois on a du mal à rebondir et à accepter la réalité telle qu’elle est. Le choc émotionnel ressemble à un catalysme qui secoue tout le corps, on se sent le cœur brisé.

coeur brisé

Il ne s’agit pas d’une simple métaphore. C’est une expression connotant une souffrance psychologique mais surtout physiologique. Autrement dit, les peines du cœur pourraient être à l’origine d’une cardiomyopathie réversible.

Une défaillance mécanique

Appelé aussi Syndrome de Tako-tsubo, cette atteinte a été diagnostiquée pour la première fois en 1990 par des médecins japonais.

«Takotsubo» désigne «pot à poulpe» en japonais. En cas de choc émotionnel, le ventricule gauche du cœur prend la forme d’un pot, développant un col étroit et un fond rond. Au moment de la contraction, la pointe du cœur se sclérose et devient gonflée tel un ballon.

coeur brisé
Radiographie du cœur pendant la phase de contraction chez un patient avec takotsubo. Dr Satoshi Kurisu, Hiroshima, Japon.

Les symptômes de la cardiomyopathie de Takotsubo sont semblables à ceux d’un infarctus du myocarde. Le tableau clinique peut regrouper une douleur thoracique, un essouflement, un effondrement, une arythmie, et parfois des palpitations ainsi que des nausées et des vomissements. Toutefois, il s’agit de deux syndromes distincts qui ne peuvent pas être pris en charge de la même façon.

Une tempête hormonale mise en cause?

Les chercheurs affirment que le syndrome du cœur brisé résulte d’un raz de marée des hormones de stress (les catécholamines), qui envahissent le cœur. Inondé par l’adrénaline, le muscle cardiaque s’endommage et peut même succomber en l’absence d’une prise en charge immédiate.

Source: British Heart Foundation & Revue Circulation

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments