Anesthésie

La musique est-elle la bienvenue au bloc opératoire ?




Meilleure concentration, réduction du stress, amélioration de l’ambaince opératoire, nombreuses sont les études qui ne tarissent pas d’éloges sur la musique au bloc opératoire.

musique au bloc opératoire

Toutefois, cette pratique qui s’est répandue un peu partout au cours du temps, ne cesse d’éveiller des soupçons quant à ses points forts et ses désagréments.

Opérer en musique réduit le stress

Une étude relayée par l’Aesthetic Surgery Journal a révélé que les chirurgiens qui opèrent en entendant leurs morceaux préférés sont plus calmes et ont un geste plus précis et plus rapide que leurs confrères non mélomanes.

En effet, 15 chirurgiens plasticiens ont été amenés à refermer des incisions pratiquées sur des pieds de porcs. Le premier jour, ils ont réalisé l’opération en musique. Le lendemain aussi.

Dans un communiqué, le co-auteur de la publication, le Dr Shelby Lies affirme qu’ils ont admis que, grâce à la répétition, ils notaient une nette rapidité dans le travail des chirurgiens. « Cet effet est réduit en répartissant au hasard les chirurgiens entre une première phase avec ou sans musique. » a t-il ajouté. Toutes les étapes de l’étude ont été menées à l’insu des chirurgiens.On leurs a simplement demandé de finaliser l’acte chirurgical le plus rapidement possible.



La musique au bloc adoucit-elle bien les mœurs?

Pas autant! C’est ce qu’ont révélé plusieurs travaux publiés dans Journal of Advanced Nursing.

Au fait, des chercheurs du département de chirurgie de l’Imperial College de Londres ont fait l’enregistrement de 20 opérations chirurgicales dans plusieurs hôpitaux anglais, dont 16 se sont déroulées avec la mise ne marche de la musique.

Après l’analyse de 35 heures d’enregistrement, les chercheurs ont pu noté que le fait d’entendre la musique au bloc opératoire serait nuisible à la communication du personnel. La nécessité de répéter les demandes était 5 fois plus importante.

Pour conclure les chercheurs ont admis que la musique en salle d’opération serait une source de tension au sein de l’équipe à cause de l’absence d’une communication efficace. Or ceci peut mettre en péril la vie du patient.



« Diffuser de la musique peut avoir son utilité au bloc opératoire pour couvrir le bruit parfois perturbant des machines ou du matériel chirurgical et ainsi aider les soignant à se concentrer », admet Sharon-Marie Weldon, première auteure de l’étude, dans un article du site anglais BBC News. « Cela étant dit, il serait souhaitable que les choix musicaux fassent davantage l’objet de discussions ou de négociations au sein des équipes, notamment sur la nature et le volume sonore des morceaux » a t-elle conclu.

Cliquez ici pour accéder à la source

Lire aussi

Le bavardage en salle d’opération favorise l’infection

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments