Anesthésie

Dr. Frederic W. Hewitt: Un homme que tous les anesthésistes devraient connaître




Le développement des outils de gestion des voies aériennes présente l’un des progrès les moins connus en anesthésie. Toutefois, ç’a permis aux praticiens d’anesthésier les patients d’une façon plus sûre et moins traumatisante.

Le professeur Frederic W. Hewitt, un des pères de l’anesthésie, a décrit son outil de gestion des voies aériennes en 1908, environ 60 ans après l’émergence de l’anesthésie à l’éther.

Pr Frédéric W. Hewitt gestion des voies aériennes anesthésie
Pr Frédéric W. Hewitt (1857-1916). Photo du Musée Wood-Library, Park Ridge, Illinois, États-Unis.

Anesthésie à l’éther

Très légère, cette technique ancéstrale d’anesthésie causait très rarement l’obstruction des voies aériennes ou encore le stertor (une respiration bruyante et intense, accompagnée d’un ronflement). Une complication qui a été par la suite reconnue. Pour ceci, John Snow a recommandé d’alléger l’anesthésie en cas d’obstruction des voies respiratoires. D’autres mesures ont été également adoptées:

  • basculer la tête en arrière;
  • subluxation de la mâchoire;
  • Tirer le mention et la langue vers l’avant.

Cette dernière mesure a ouvert la porte vers la mise en place d’embouts buccaux et d’une pince linguale. Quoiqu’efficace en terme de sécurisation des voies aériennes, ces dispositifs étaient à l’origine de traumatismes considérables de la langue et des dents.

La gestion des voies respiratoire au cours d’une anesthésie était au cœur des débats entre 1880 et 1890. À cette époque, les praticiens avaient recouru aux canules oropharyngées pour délivrer l’agent ansthésique en toute sécurité.

Conception du premier dispositif pour la gestion des voies aériennes par le Pr Frederic W. Hewitt

Le Pr Frederic W. Hewitt devint médecin anesthésiste en 1902 à l’hôpital St. George à Londres. Il était le premier à reconnaître que l’obstruction des voies aériennes était un vrai dilemme en anesthésie. Pionnier dans cette descipline, il avait également sélectionné les conditions les plus susceptibles d’être associées à l’obstruction « mécanique » des voies respiratoires. « L’auto-asphyxie« , telle qu’il l’appelait, avait été souvent imputée soit à un surdosage au chloroforme ou à un incident d’ordre chirurgical.

Pour réduire son l’incidence, Mr Hewitt avait eu l’idée de concevoir le premier dispositif de gestion des voies respiratoires.

Gestion des voies aériennes
Hewitt airway. Spécimen au Musée Geoffrey Kaye, ANZCA, Melbourne, Australie.

Le dispositif de Hewitt est composé d’un anneau circulaire en métal de diamètre interne d’un demi-pouce, et d’une rainure profonde dans sa circonférence extérieure pour que l’anneau soit bien calé entre les dents.



gestion des voies aériennes
L’illustration du dispositif dans le papier original de Hewitt [1] montre un tube en caoutchouc droit, tandis que l’illustration dans la cinquième édition du texte de Hewitt [2] montre un tube en caoutchouc incurvé.

Cette découverte était le point de départ pour le développement de nouveaux dispositifs de gestion des voies aériennes au cours des deux prochaines décennies.

Réference

The Hewitt airway – the first known artificial oral ‘air‐way’ 101 years since its description

[1] Hewitt FWAn artificial “air‐way” for use during anaesthetisationLancet 1908154901.

[2] Robinson HAnaesthetics and Their Administration; a Text‐Book, by the Late Sir Frederic W. Hewitt5th edn. Henry Frowde, London: Hodder & Stoughton, 1922: Figure 22, 220.

.

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments