Ça Buzz

Découverte révolutionnaire en médecine: l’interstitium, un nouvel organe

Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité. Il est définitivement enfermé dans cette certitude; il ne peut donc plus participer aux échanges; il perd l’essentiel de sa personne. Il n’est plus qu’un objet prêt à être manipulé.

J’ai choisi cette citation qui revient à Albert Jacquard pour vous initier à une actualité qui révolutionnera le monde de la médecine. c’est une découverte qui montre que l’on a encore beaucoup à apprendre sur le corps humain.

Un groupe de médecins américains a récemment mis en évidence un nouvel organe du corps humain. Baptisé interstitium, cet nouvel organe est une sorte de tissu rempli de fluide qui circule dans tout le corps, rapporte ce mercredi BFMTV.

Relayée par la revue scientifique Scientific Reports le 6 mars 2018, cette étude révèle que cette couche de tissus recouvrait une grande partie du corps humain: au dessous de la surface de la peau et le long du système digestif,des poumons, des voies urinaires, autour des artères et des veines, et entre les muscles.

interstitium nouvel organe
L’interstitium, ici sous une muqueuse (mucosa), comprend des compartiments interconnectés, emplis de liquide, soutenus par un réseau de protéines (collagen). Des cellules tapissent les espaces. © Jill Gregory, Scientific Reports

Les chercheurs soulignent que ces tissus, remplis de fluide, forment des compartiments interconnectés. Ces compartiments sont soutenus par un réseau protéique formé essentiellement par du collagène et de l’élastine qui servent à amortir le choc.



Interstitium: Une découverte fortuite?

Absolument oui! Selon Science et Avenir, En 2015, au Mount Sinai Beth Israel, David Carr-Locke et Petros Benias, co-auteurs de l’article, étaient entrainde sonder la voie biliaire d’un patient dans le but d’estimer le niveau d’envahissement des organes par les cellules cancéreuses, tout en recourant à une technique très récente, appelée endomicroscopie confocale. Cette technologie rend possible l’obsevation des tissus vivants grâce à une sonde laser.

Les deux médecins ont remarqué la présence de cavités interconnectées méconnues. Fascinés par ce qu’ils ont pu repérer, ils ont fait intervenir le Dr Neil D. Theise, professeur au Département de pathologie à NYU Langone Health. A leur grande surprise, quand le pathologiste tente de fixer les mêmes tissus sur des lamelles pour effectuer une observation microscopique, la structure mystérieuse s’engouffre.

Ainsi, les médecins ont recueilli des échantillons de couches de tissus des voies biliaires de 12 patients atteints. Par le moyen de l’endomicroscopie confocale, les ils ont réussi à repérer ce tissu, rempli de fluide, dans tout le corps.

interstitium nouvel organe
Structure and Distribution of an Unrecognized Interstitium in Human Tissues-© Jill Gregory, Scientific Reports

La microscopie traditionnelle mise en cause

En effet, la méthode traditionnelle de préparation des lames de microscope consiste en le découpage des échantillons en fines couches et leur traitement par divers produits chimiques et colrants. Or, cette technique ne fait qu’évacuer ce fluide. Déshydratées, ces structures deviennent alors très denses.

L’Interstitium serait-il impliqué dans la propagation des cellules cancéreuses?

Cette découverte révolutionnaire suggère une remise en question de tout ce qui est en rapport avec le cancer. les auteurs estiment qu’il s’agit d’un espace pré-lymphatique étant donné qu’il draine le liquide vers le sysème lymphatique. Par ailleurs, ces espaces pré-lymphatiques seraient impliqués dans la propagation du cancer dans l’organisme, ce qui donne des métastases. D’après les chercheurs, l’interstitium servirait comme un outil de dignostic du cancer.

Cette découverte a le potentiel de conduire des progrès spectaculaires en médecine, y compris la possibilité que l’échantillonnage direct du liquide interstitiel peut devenir un outil de diagnostic puissant » explique Neil D. Theise.

Au fait, étant un espace ouvert et de texture fluide, l’interstitium permet la diffusion des cellules cancéreuses. En outre, la pression mécanique exercée sur l’interstitium lors des mouvements des organes qu’il enveloppe, pourrait favoriser cette déssimination des cellules tumorales invasives.

Il va falloir mettre à jour les manuels d’anatomie?

Non pas encore. Un large débat scientifique devrait avoir lieu avant de qualifier cet interstitium d’organe.

D’ailleurs plusieurs chercheurs sont persuadés par le fait qu’il ne s’agit pas d’un organe proprement dit car il s’étend dans tout le corps, tel est le cas des vaisseaux.

Mais organe ou pas, cette découverte est un pas de géant en médecine qui montre qu’on ne sait que très peu.. Et qu’il reste beaucoup à apprendre. Les découvertes scientifiques ne sont pas sacrées. Il ne faut pas prendre les idées reçues comme étant des évidences.

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments