Réanimation

Comment réagir face à un arrêt cardiorespiratoire en peropératoire?





L’anesthésie générale est un acte non anodin. La vigilance et le bon réflexe doivent absolument être au rendez-vous! En peropératoire, l’arrêt cardiorespiratoire est l’accident le plus grave pouvant survenir. Pour cela, la connaissance des causes sous-jacentes de cet accident demeure primordiale.

Origines de l’arrêt cardiorespratoire en peropératoire

Causes d’origine respiratoire

L’arrêt cardiaque peut avoir lieu suite à des complications d’origine respiratoire:

  • Barotraumatisme
  • Obstruction des voies aériennes
  • Dysfonction du respirateur
  • L’inhalation du contenu gastrique

Causes d’origine anesthésique

Les causes peuvent également être liées aux agents anesthésiques: un surdosage ou un choc anaphylactique.

Les causes d’un arrêt cardiorespiratoire à avoir dans la tête après l’induction sont: un choc anaphylactique, un surdosage ou un pneumotorax suffocant.

Autres étiologies

  • Hypothermie
  • Infarctus du myocarde
  • dyskalémie (troubles du rythme ventriculaire).

Monitorage recommandé

Au cours de cet acte, le monitorage procure une importance particulière vu qu’il permet le diagnostic rapide de tout trouble pouvant intervenir en pleine opération chirurgicale. Bien évidemment, le capnomètre permet de détecter un arrêt cardiaque. en fait, une PetCO2 ≤ 10 mmHg exige une réanimation cardiopulmonaire. L’intubation également peut être en cause soit par malposition de la sonde, intubation oesophagienne ou trouble du rythme ventriculaire.

La conduite à tenir immédiate face à un arrêt cardiorespiratoire

Il faut tout d’abord arrêter l’injection de tous les produits anesthésiques, Purger les circuits (FiO2 à 100 %) en cas d’utilisation des gaz hallogénés, et ensuite chercher la cause pour entamer une conduite plus spécifique et plus efficace.


NB: La réanimation cardiopulmonaire (RCP) doit être prolongée dans le temps plus qu’une simple RCP car il faut avoir dans l’esprit qu’il existe des facteur de protection cérébrale (hypothermie, produits anesthésiques..).

Laisser un commentaire

Powered by Facebook Comments